Poste basé à Limoges, dans le laboratoire CRIBL.

Missions

L’amylose AL est une maladie incurable causée par le dépôt dans les organes de fibrilles insolubles (fibrilles amyloïdes) composées d’une chaîne légère (LC) d’immunoglobuline (Ig) monoclonale. La formation des fibrilles amyloïdes en général et des fibrilles AL en particulier a été largement étudiée in vitro mais l’étude de cette maladie dévastatrice souffre de l’absence d’un modèle expérimental in vivo fiable, permettant de mieux comprendre les mécanismes conduisant aux dépôts d’Ig, à leur toxicité mais aussi d’évaluer de nouvelles stratégies thérapeutiques. Grâce à une stratégie transgénique unique, nous avons récemment développé le premier modèle murin d’amylose AL avec atteinte cardiaque. Ce modèle ouvre de nouvelles perspectives pour mieux comprendre la formation des fibrilles amyloïdes in vivo et faire le lien avec les études in vitro. Outre le décryptage des mécanismes physiopathologiques impliqués dans cette maladie, ce modèle sera également intéressant pour évaluer de nouvelles stratégies thérapeutiques afin d’éliminer activement les fibrilles amyloïdes (collaboration avec des partenaires privés et académiques).

Activités

Le/La candidat(e) sera en charge de la caractérisation biochimique des fibrilles amyloïdes à la fois in vitro et in vivo. Il/Elle utilisera différents systèmes de production pour produire de nouvelles LCs et leurs mutants pour la caractérisation in vitro de l’amyloïdogenèse. Il/Elle améliorera le modèle murin actuel avec des approches transgéniques supplémentaires (modifications Crispr-Cas9 dans les cellules ES) et créera de nouveaux modèles.

Compétences

Titulaire d’un doctorat avec une forte expertise en biochimie des protéines et biologie structurale est requis, idéalement avec une première expérience dans les maladies amyloïdes. Des expériences dans la production de protéines recombinantes (procaryotes et eucaryotes), la transgénèse (transfection, cellules ES) et l’expérimentation animale seront appréciées. Idéalement, le candidat aura une solide formation en immunologie (notamment les cellules b et les anticorps).

Contexte de travail

L’unité CRIBL (UMR CNRS7276 / INSERM1262) est située à Limoges, France, dans un bâtiment récent et spacieux. Il est composé d’une soixantaine de personnes dont des chercheurs et ingénieurs/techniciens CNRS et INSERM, des cliniciens et des universitaires. Les thématiques de l’unité sont principalement centrées sur le lymphocyte B dans un contexte normal ou pathogène (lymphoproliférations). L’équipe BioPIC (Biologie des Cellules Plasma, Immunopathologie et Cancer) dans laquelle sera recruté le post-doctorant est composée d’une vingtaine de personnes et s’intéresse plus particulièrement aux maladies des plasmocytes et des dépôts d’immunoglobulines. Il est adossé au Centre national de référence des amyloses AL et autres maladies à dépôts d’immunoglobulines dirigé par le Pr Arnaud Jaccard au CHU de Limoges. L’équipe a récemment reçu une subvention de l’ANR (Agence Nationale pour la Recherche) pour développer ses modèles d’amylose AL.

Voir l’offre